Entre les grandes manifestations internationales, CE et Weltklasse Zürich, le stade du Letzigrund appartient à la relève. Les meilleurs jeunes athlètes du pays (année de naissance 1999 et plus jeunes) ont rendez-vous samedi 23 août à la finale de l’UBS Kids Cup 2014.

800 éliminatoires locales et finales cantonales ont permis à 540 enfants et adolescents, répartis dans neuf catégories par sexe, de se qualifier pour la finale suisse dans le stade des Superstars. Ils auront également la possibilité de rencontrer quelques athlètes de niveau national et international. Des têtes d’affiche de Weltklasse Zürich ainsi que des participants suisses aux CE, appelés Swiss Starters, accompagneront les jeunes durant leur journée: Kariem Hussein (SUI/400m haies), Mujinga Kambundji (SUI/100m & 200m), Felix Sanchez (DOM/400m haies) ou Brittney Reese (USA/saut en longueur) ont déjà accepté ce rôle.

Les participants à la finale suisse de l’UBS Kids Cup sont traités comme de petites vedettes. Le Letzigrund se présente en l’état du meeting. Comme Usain Bolt et Cie, les enfants attendent d’entrer en piste dans le Call Room. Dans le stade ils sont ensuite présentés au public et mis en image par des caméras de télévision. Les sprints de 60 m sont également diffusés sur l’écran géant.

En plus de donner son nom et de sponsoriser l’UBS Kids Cup, l’UBS s’engage également à fond dans l’organisation: plus de 100 aides UBS contribuent au bon déroulement de la manifestation. Diverses attractions proposées dans les tentes UBS occupent les participants entre les différents engagements.

En l’année des CE d’athlétisme à domicile, l’UBS Kids Cup a pris une nouvelle dimension. Avec 115'000, le nombre de participants compte pour la première fois six chiffres, ce qui représente une augmentation de 35 pourcent par rapport à 2013 (85'000). Le plus grand concours jeunesse du sport suisse s’est également établi dans les écoles. Plus de la moitié des manifestations sont entre-temps organisées par des écoles. "L‘UBS Kids Cup est une histoire à succès qui fait revivre notre sport de manière incroyable.", déclare Patrick Magyar, CEO des CE d’athlétisme 2014 et directeur du meeting Weltklasse Zürich.